Rambo

De Ted Kotcheff
Avec Sylvester Stallone, Richard Crenna, Brian Dennehy
USA - 1982
1h37
drame
VOST
diffusion : 2016
E
P

JJohn Rambo est un héros de la Guerre du Vietnam errant de ville en ville à la recherche de ses anciens compagnons d'armes.Alors qu'il s'apprête à traverser une petite ville pour s'y restaurer, le Shérif Will Teasle l'arrête pour vagabondage. Emprisonné et maltraité par des policiers abusifs, Rambo devient fou furieux et s'enfuit dans les bois après avoir blessé de nombreux agents.Traqué comme une bête, l'ex-soldat est contraint de tuer un policier en légitime défense. Dès lors, la police locale et la garde nationale déploient des moyens considérables pour retrouver le fugitif. Le Colonel Trautman, son mentor, intervient et essaie de dissuader les deux camps de s'entre-tuer pendant que Rambo, acculé et blessé, rentre en guerre contre les autorités.

Dans le cadre du Festival Play it again.

PLEIN TARIF : 5 €
TOUS TARIFS RÉDUITS : 4 €
BOURSE SPECT., ÉTUDIANTS ART DU SPECT. : 3 €

Critiques

  • Voilà une ressortie pour le moins réjouissante. Elle offre l’occasion de redécouvrir l’efficacité mais aussi la lucidité implacable d’un film qu’on a pris l’habitude de survoler depuis sa sortie en 1982, en citant rapidement le contexte qui le sous-tend (l’amertume de la guerre perdue au Vietnam), sous le prétexte qu’il a engendré dans la même décennie (sans l’avoir planifié au départ) deux suites retentissantes mais malheureuses qui en ont dilapidé les acquis originels. (...) Si l’interprétation par le prisme de la honte de la guerre perdue est évidente, Rambo est au premier degré l’histoire d’une escalade de la violence qui n’est pas rivée à son contexte historique : une réalité humaine que l’Amérique connaît bien. On parle de cette violence où tous les acteurs ont leurs bonnes raisons, s’arc-boutent sur leur bon droit, et ne se rendent compte à quel point les choses dégénèrent que quand il est trop tard. (...) Rambo met ainsi intelligemment en scène, non seulement la propension américaine à la violence « justifiée », mais aussi, en filigrane, la façon dont elle s’est incarnée au Vietnam, se retournant contre ceux qui s’y sont fiés, avant que ceux-ci ne la rejettent à la marge. www.critikat.com