Pepi, Luci, Bom et autres filles du quartier

De Pedro Almodóvar
Avec Avec Carmen Maura, Felix Rotaeta, Alaska
VERSION RESTAURÉE
Espagne - 1980
1h18
comédie
VOST
diffusion : 2019
P

Pepi fait pousser de la marijuana sur son balcon. Lorsque l’un de ses voisins policier lui rend une visite surprise, elle lui offre ses charmes en échange de son silence. Mais le policier, peu enclin au sexe anal, lui prend sa virginité qu’elle espérait vendre à bon prix. Pepi, dès lors animée par une soif de vengeance, met au point un plan : faire tomber Luci, la femme masochiste dudit policier, dans les bras de son amie, la rockeuse lesbienne Bom.

Critiques

  • Pepi, Luci, Bom et autres filles du quartier […] est le premier film de Pedro Almodóvar. Porté par le souffle nouveau de la « Movida », le cinéaste espagnol ose tout, vraiment tout. Il créé un univers où les tabous et autres conventions sociales volent en éclat, mettant en scène des personnages loufoques que l’on croirait tout droit sortis de films « bis ». […] L’humour excentrique donne au film un ton irréel. Pas toujours de bon goût certes, mais définitivement corrosif. On notera de manière plus fondamentale qu’il procède d’un renversement total des valeurs : le mauvais goût devient une qualité, la vertu un vice décuplé. La morale explose en plein vole, laissant voguer des personnages délivrés de toute hypocrisie, guidés par la seule jouissance individuelle. www.iletaitunefoislecinema.com

  • La seule lecture de ce synopsis donne une idée du ton ouvertement transgressif de cet OVNI anarchique et libertin. […] Almodóvar ne fait que mettre en image l’explosion des mœurs qu’a traversé, de façon déchaînée et désorganisée, son pays en parallèle de sa transition démocratique. Avec un scénario initialement pensé pour être celui d’un roman-photo, son film s’apparente à une succession de saynètes qui, chacune, explosent un tabou de la société traditionaliste : drogue, travestissement, musiques alternatives, et tout un beau panel de pratiques sexuelles dites « non conventionnelles ». www.lemagducine.fr

  • Les différentes scènes qui constituent Pepi, Luci, Bom et autres filles du quartier ont toujours un rapport particulier au sexe, ou plus précisément au plaisir. Comment le donner, comment le recevoir. Par qui, pourquoi, combien de temps ; un thème somme toute tabou, mais toujours d’actualité. Pedro Almodóvar, dès ce premier film, impose un style et une façon de filmer, une liberté de ton. www.leblogducinema.com