L'esprit de la ruche

De Victor Erice
Avec Ana Torrent, Isabel Telleria, Fernando Fernán Gómez
Espagne - 1973
1h38
drame
VOST
diffusion : 2016
E
P

Espagne, 1940 ; peu après la fin de la guerre civile. Ana, 8 ans, se pose mille et une questions sur le personnage terrifiant de Frankenstein. Sa grande sœur, Isabel, a beau lui expliquer que ce n'est qu'un "truc" de cinéma, elle prétend pourtant avoir rencontré son esprit rôdant non loin du village. Ensemble, les deux sœurs partent explorer les alentours du village, découvrant une vieille maison abandonnée au pied d'une colline, avoisinant un puits mystérieux. Les filles découvrent, par leurs jeux et les histoires qu'elles se racontent, un monde sombre, merveilleux, hanté par des figures imaginaires que seuls les enfants peuvent apercevoir. Un beau jour, Ana trouve un homme blessé qui s'est réfugié dans la maison abandonnée...

Séance en partenariat avec 9e Art en Vienne. Séance suivie d'une discussion avec Antonio Altarriba, auteur des albums les albums L'art de voler et L'aile brisée et d’Anna Howell, spécialiste de la BD biographique et historique. 

TARIF UNIQUE : 5,5 €
ADHÉRENTS DIETRICH, 9E ART EN VIENNE ET BOURSE SPECT. : 3 €

 

 

 

Critiques

  • Si la vision amère et délicate de l’enfance dans Cría Cuervos est passée à la postérité, on connaît beaucoup moins bien celle de Víctor Erice et de son splendide Esprit de la ruche. (...) [Le film], à travers le personnage d’une petite fille incarnée par la délicieuse Ana Torrent (...) pose des questionnements métaphoriques creusés au sein d’une atmosphère sèche et mortifère, où le seul espoir réside dans l’imaginaire. (...) En plus d’un film profondément intéressant sur le fond (ouvrant à différents niveaux de lecture), L’Esprit de la ruche est un exercice brillant de mise en scène. Víctor Erice parvient à créer un suspense haletant dans un film qui ne raconte presque rien, où chaque scène est tirée en longueur. (...) Trois ans avant Cría Cuervos, Víctor Erice lançait les bases d’un mouvement artistique rompant avec tout ce qui s’était vu jusqu’alors en Espagne. www.critikat.com

  • Une magnifique allégorie sur l’enfance à la portée poétique fascinante. L’un des films essentiels de la cinématographie espagnole, à redécouvrir impérativement. www.avoir-alire.com