Le vénérable W.

De Barbet Schroeder
France, Suisse - 2016
1h40
documentaire
VOST
diffusion : 2017
S
E
P

En Birmanie, le « Vénérable W. » est un moine bouddhiste très influent. Partir à sa rencontre, c’est se retrouver au cœur du racisme quotidien, et observer comment l'islamophobie et le discours haineux se transforment en violence et en destruction. Pourtant nous sommes dans un pays où 90 % de la population est bouddhiste, religion fondée sur un mode de vie pacifique, tolérant et non-violent.

Avec le soutien d'Amnesty International Poitiers, qui sera présent le mercredi 7 juin à la séance de 21h.

Le vendredi 16 juin, diffusion de 2 films de la « Trilogie du mal » de Barbet Shroeder : LE VÉNÉRABLE W. (à 19h) et GÉNÉRAL IDI AMIN DADA (à 21h30). Possibilité de restauration légère sur place entre les deux films.

1 FILM : TARIFS HABITUELS
2 FILMS : 10 € (ADHÉRENTS 8 €)

Critiques

  • Sous ses allures de bonze, c’est une sorte d’héritier d’Hitler qu’on découvre, tout entier voué à la persécution et à l’extermination d’une population (…). Face à cet apôtre de la haine, Barbet Schroeder garde un étonnant sang-froid. Son regard droit, objectif, rend la confrontation impressionnante. Avec ce film, il clôt une « trilogie du Mal », commencée avec les documentaires Général Idi Amin Dada : autoportrait (1974) et L’Avocat de la terreur (2007), sur Jacques Vergès. Des hommes à la toute-puissance destructrice. www.telerama.fr

  • « La haine est certainement le plus durable des plaisirs : on se presse d’aimer, on se déteste à loisir » Byron. Telle est l’ouverture du dernier volet d’une « Trilogie du Mal » débutée en 1974 avec Général Idi Amin Dada et suivi par L’Avocat de la terreur en 2007. (…)  Avec Wirathu, la nature humaine franchit encore un cap de plus dans l’ignominie la plus complaisante. Dans un pays où 90 % de la population est bouddhiste, son auditoire est infinie, sa responsabilité immense et les conséquences désastreuses. (…) Au-delà du portrait singulier qu’il dresse et la dénaturalisation du bouddhisme dans l’un de ses berceaux originels, Schroeder révèle également des images bouleversantes et traumatisantes sur le chaos qui sévit dans le pays. www.cinechronicle.com

Prochaines séances