Le temps des forêts

De François-Xavier Drouet
Prix de la semaine de la critique au festival (Locarno 2018)
France - 2018
1h43
documentaire
VF
diffusion : 2018
E
P

Symbole aux yeux des urbains d'une nature authentique, la forêt française vit une phase d'industrialisation sans précédent. Mécanisation lourde, monocultures, engrais et pesticides, la gestion forestière suit à vitesse accélérée le modèle agricole intensif. Du Limousin aux Landes, du Morvan aux Vosges, Le Temps des forêts propose un voyage au cœur de la sylviculture industrielle et de ses alternatives. Forêt vivante ou désert boisé, les choix d'aujourd'hui dessineront le paysage de demain.

La séance du 23 octobre à 20h30 sera précédée d'un pot convivial et suivie d'une rencontre avec le réalisateur du film, François-Xavier Drouet. Séance proposée par Filmer le Travail.

TARIFS SÉANCE DU 23/09 : PLEIN TARIF 5,5 € / ADHÉRENTS DIETRICH 4 €
Préachat des places à la salle aux heures de séances conseillé.

Critiques

  • Subtilement engagé (et dédicacé « aux forestiers militants »), le documentaire de François-Xavier Drouet suit et interroge in situ une vingtaine de professionnels et activistes - bûcherons, entrepreneurs de travaux forestiers, agents de l’Office national des forêts, propriétaires de scierie… - de la Corrèze à l’Alsace, qui racontent l’étonnant cercle vicieux qu’est devenue la filière du bois en France, une « malforestation » qui transforme les sols en sable infécond, force l’usage des pesticides, détruit les paysages et inféode les entrepreneurs aux banquiers qui leur ont permis de se « développer ». next.liberation.fr

  • Ça sent le sapin. Il flotte une atmosphère de mort latente, pas visible à l’œil nu, dans le documentaire de François-Xavier Drouet, sobrement intitulé Le Temps des forêts. Les arbres sont bien là, dans le Limousin, le Morvan, les Vosges ou les Landes. Mais cette verdure rassurante – surtout pour les citadins – devrait pourtant nous inquiéter. […] Le danger, explique François-Xavier Drouet, n’est pas la déforestation mais la « malforestation » : on ne laisse plus le temps aux arbres de grandir. […] C’est le « désert vert », dit l’auteur. www.lemonde.fr

Prochaines séances