Le grand bain

De Gilles Lellouche
Avec Mathieu Amalric, Guillaume Canet, Benoît Poelvoorde
France - 2018
1h58
comédie
VF
diffusion : 2018
P

C’est dans les couloirs de leur piscine municipale que Bertrand, Marcus, Simon, Laurent, Thierry et les autres s’entraînent sous l’autorité toute relative de Delphine, ancienne gloire des bassins. Ensemble, ils se sentent libres et utiles. Ils vont mettre toute leur énergie dans une discipline jusque-là propriété de la gent féminine : la natation synchronisée. Alors, oui c’est une idée plutôt bizarre, mais ce défi leur permettra de trouver un sens à leur vie...

Critiques

  • À l'issue de la projection de presse, un fait rarissime s'est produit : le public, composé de journalistes, a applaudi. Que le film mérite ou non cette ovation importe peu, le sentiment témoignait surtout d'une satisfaction de voir enfin une comédie française grand public qui ne se fout pas de la gueule du monde. […] Cet amour évident pour ses personnages dépressifs, ratés, menteurs et connards, et le choix d'avoir des moments durs et de contourner certains happy ends attendus, apporte une touche d'humanité dans le calibrage de ce feel-good movie à la The Full Monty qui s'avère donc bien plus sincère que l'on aurait pu le croire. www.filmdeculte.com

  • L’aventure chorégraphique prend des allures de parcours initiatique : Gilles Lellouche orchestre un ballet aquatique à la fois grotesque, épique, improbable — il s’agit de préparer les championnats du monde — et, en fin de compte, très émouvant. Ce qu’il célèbre, ce n’est pas la masculinité triomphante, mais celle qui ose exposer ses failles et prendre des coups à l’ego plutôt qu’en pleine figure. www.telerama.fr

  • Très anglo-saxon dans l’âme, plus que typiquement franco-français, ce qui lui apporte une certaine fraîcheur dans le paysage cinématographique hexagonal, Le Grand Bain est un séduisant mélange d’intelligence, de poésie, de tendresse, de drôlerie et de mélancolie doucement dramatique. Et ce qui fait l’indéniable réussite du film de Gilles Lellouche, c’est l’équilibre de tous ces ingrédients, la grâce avec laquelle ils s’emboîtent, nous poussant à saluer un merveilleux sens de l’écriture, sublimé par un sens de la mise en scène au diapason. Tour de force artistique, tour de force humoristique et tour de force émotionnel, Le Grand Bain est un plongeon grisant dans la vie de quelques personnages à l’existence déglinguée, qui vont se retrouver à former une bande hétéroclite improbable non sans rappeler The Full Monty, pour ne citer que lui. mondocine.net

Prochaines séances