La ronde

De Max Ophüls
Avec Anton Walbrook, Simone Signoret, Serge Reggiani
VERSION RESTAURÉE
France - 1950
1h37
comédie
diffusion : 1950
E
P

Un narrateur, le « meneur de jeu », présente une série d'histoires tournant autour de rencontres amoureuses ou « galantes ». La « ronde » passe de la prostituée au soldat, du soldat à la femme de chambre, de la femme de chambre au fils de famille, et ainsi de suite jusqu’à ce que le cercle soit bouclé.

Dans le cadre du Festival Play it Again ! La séance du mercredi 18 avril à 21h sera précédée d’une courte présentation par un des membres du conseil de programmation du Dietrich.
TARIFS DIETRICH
PLEIN TARIF : 5,5 €
TOUS TARIFS RÉDUITS : 4 €
JOKER : 3€

 

Critiques

  • Ce personnage de narrateur marionnettiste et de passeur entre les protagonistes, qui apparaît tel un fantôme ou ange gardien tout au long du récit, semble le porte-parole du cinéaste et donne à La ronde une fascinante allure de mise en abyme, que l’on retrouvera dans Lola Montès. La (fausse) simplicité du scénario mettant en avant une succession de couples infidèles s’avère en fait une réflexion désabusée sur la difficulté d’aimer. « La vie pour moi, c’est le mouvement  », qui sera la devise de Lola, s’applique ici aux figures de ce théâtre de l’amour. www.avoir-alire.com

Prochaines séances