Kingsman

Services secrets

De Matthew Vaughn
Avec Colin Firth, Samuel L. Jackson, Taron Egerton
Grande-Bretagne - 2015
2h09
action, comédie
VOST
diffusion : 2015
P

Kingsman, l’élite du renseignement britannique en costumes trois pièces, est à la recherche de sang neuf. Pour recruter leur nouvel agent secret, elle doit faire subir un entrainement de haut vol à de jeunes privilégiés aspirant au job rêvé. L’un d’eux semble être le candidat « imparfaitement idéal » : un jeune homme impertinent de la banlieue londonienne nommé Eggsy. Ces super-espions parviendront-ils à contrer la terrible menace que fait peser sur le monde l’esprit torturé du criminel Richmond Valentine, génie de la technologie ?

Critiques

  • Vaughn poursuit ainsi son déminage du blockbuster propre, offrant sa vision du grand spectacle contemporain, ralliant comme toujours au classicisme d’une thématique posée (le super-héros, l’agent secret) la maestria d’une réalisation sophistiquée, geek et débarrassée de l’obstacle originel, qui consiste à vouloir séduire les pontes du studio, avant de satisfaire le public par l’originalité. Si l’on baigne, a priori, dans le cliché ou du moins dans une tradition du film d’action initiatique, jamais ne ressent-on autre-chose qu’un sentiment galvanisant de singularité. S’il ne ressemble à aucune autre film, à part peut-être Kick-Ass, mais en plus abouti, plus imposant, et moins adulescent, c’est parce que Kingsman s’interdit les formules d’adaptation bâtarde, de suites léthargiques ou de reboots flemmard. www.avoir-alire.com

  • Fondamentalement, Kingsman réunit toutes les qualités des précédents films de Vaughn, à savoir la jeunesse du casting, la modernité du propos (dérèglement climatique et toute-puissance des nouvelles technologies), les références de la pop culture, les séquences d'action sévèrement burnées (dont un massacre dans une église qui pourrait faire rougir Tarantino) et un sous-texte politique et social particulièrement intéressant (la dichotomie bien réelle entre les classes privilégiées et défavorisées, une réflexion sur l’intégration sociale et une ode absolue à l'anticonformisme). Malgré quelques problèmes de rythme lors du second acte et un passage trop brusque du banlieusard sans avenir au gentleman espion, Kingsman est une réussite. Si vous avez aimé les adaptations de Kick-Ass et Wanted, vous aimerez cette nouvelle transformation du super-zéro en super-héros, à la fois rafraîchissante, dynamique, surprenante, jouissive, très drôle et surtout, 100% badass. cinema.jeuxactu.com