Faster, Pussycat ! Kill ! Kill !

De Russ Meyer
Avec Tura Satana, Haji, Lori Williams
USA - 1965
1h23
comédie, inclassable
VOST
diffusion : 2017
E
P

Varla, Rosie et Billie, trois danseuses sexy et folles furieuses, font une virée sauvage dans le désert. Elles y rencontrent un couple d’amoureux que Varla n’hésite pas à provoquer avant d’éliminer le jeune homme... Désormais fugitives, nos walkyries enlèvent la gosse et se lancent dans une folle cavale !

La projection du lundi 5 juin à 21h sera précédée d'une présentation du film par Alban Couteau du webzine Faispasgenre ! et suivie d'un pot convivial.

Critiques

  • Soigné sur la forme, autant pour la technique que l’interprétation de ses actrices, subversif et précurseur sur le fond, Faster Pussycat ! Kill ! Kill ! est bien plus qu’une énième série B de plus. On est là en face d’un film avant-gardiste, de ceux qui ont fait bouger les lignes, qui ont contribué à l’émergence de rôles féminins bien mieux valorisés dans le cinéma d’action, mais aussi d’un objet d’art qui a marqué de son empreinte tout un pan de la contre-culture. www.onrembobine.fr

  • À l'heure où la pornographie devient un phénomène quasi culturel, le cinéma de Russ Meyer a un côté suranné pas déplaisant. Obsédé notoire de l'opulence mammaire, cible jadis préférée des féministes, ce réalisateur épicurien n'a jamais oeuvré dans le « hard », préférant exacerber le désir plutôt que le plaisir. Son truc, c'est l'outrance, l'aventure libertaire, entre série B et BD. Témoin ce Faster, Pussycat ! Kill ! Kill !, qui s'amuse à retourner comme une crêpe les stéréotypes cinématographiques. www.telerama.fr

  • Russ Meyer est le cinéaste préféré d’Andy Warhol et de John Waters. Obsédé par les grosses poitrines, ce formaliste plouc a réalisé une flopée de séries Z améliorées sans se douter qu’il allait devenir la référence définitive des clippeurs et des publicistes. Culte. www.lesinrocks.com