Falstaff

De Orson Welles
Avec Orson Welles, Keith Baxter, John Gielgud
France, Espagne, Suisse - 1965
1h53
drame, historique
VOST
diffusion : 2017
E
P

L’Angleterre au début du  XVe siècle. Henry Bolingbroke, devenu le roi Henry IV après le meurtre de Richard II, est attristé par la conduite de son fils Harry, qui, plutôt que de penser aux affaires du royaume, passe son temps à boire et à s’amuser en compagnie du truculent Falstaff. Quand une rébellion menace la légitimité d’Henry IV, Harry décide de regagner la confiance de son père en montrant sa valeur au combat. Mais pour devenir roi, Harry devra aussi sacrifier ses amitiés d’antan, à commencer par celle de Falstaff…

Séance organisée dans le cadre de la conférence Moyen Âge au cinéma : la portée historique des films « moyenâgeux », à la médiathèque François-Mitterrand (à 18h30). La projection sera présentée par François Amy de La Bretèque, professeur d’études cinématographiques à l’Université Paul Valéry (Montpellier).

TARIFS HABITUELS.

Critiques

  • Shakespeare n'a jamais écrit Falstaff. Mais ce compagnon de débauche du jeune prince de Galles, bon vivant obèse, voleur et couard, apparait dans un drame en deux parties, Henri IV et dans Les joyeuses commères de Windsor. Welles en fait le héros des faiblesses de la vie, opposées aux rigueurs du pouvoir. Coproduction (évidemment) peu argentée, Falstaff est une illustration du génie de metteur en scène d'Orson Welles : la bataille de Shrewsbury est une pure réussite. Et une preuve supplémentaire de son génie d'acteur. Il est bedonnant, monstrueux, avec un nez d'alcoolique. Mais on sent, dans cette énorme carcasse, battre un cœur, brisé par le fils qu'il s'était choisi, ce jeune prince, soudain avide de pouvoir, qui le sacrifie à la raison d'État. Télérama