Bends

De Flora Lau
Avec Carina Lau, Kun Chen, Yuan Tian
Hong Kong - 2013
1h32
drame
VOST
diffusion : 2015
P

Anna mène la vie d’une épouse hongkongaise fortunée, pratique le tango et fréquente les salons de thé. Mais, chaque jour, elle sauve surtout les apparences d’une richesse qui s’envole. Fai, son chauffeur, réside en Chine à Shenzhen. Ting, sa femme, attend un second enfant. Afin d’éviter la lourde amende imposée par la « Loi de l'Enfant Unique », le couple lutte pour qu’il naisse à Hong Kong. Un même monde, une ligne a priori infranchissable.
C’est dans l’espace d’une voiture que se va se redessiner le destin de chacun.
 

PREMIER FILM

Critiques

  • De bonnes fées se sont penchées sur le premier long métrage de la jeune Hong-Kongaise Flora Lau. La star Carina Lau, le légendaire chef-opérateur Christopher Doyle ou encore l'éminente productrice Nansun Shi ont participé à ce premier essai. À l'arrivée, un film délicat et réussi. (…) Lau parvient à traiter en creux de la relation entre Hong-Kong et la Chine continentale (le couple tente d'éviter de payer l'amende pour deuxième enfant de la règlementation chinoise) tout en ne tombant pas dans le film-thèse, dans le poids du film à sujet. Bends fait d'ailleurs le pari du contraire : récit minimaliste et poésie contemplative. L'élégance de Bends n'est pas réductible à celle de la superbe photo signée Doyle. Elle se trouve dans le regard de la cinéaste, dans les relations entre ses personnages, dans le traitement retenu et mélancolique du sujet. Un premier film assez prometteur. www.filmdeculte.com

  • Une riche bourgeoise de Hong Kong est abandonnée par son mari avec une soudaineté terrifiante. D’origine modeste, son chauffeur, qui réside en Chine continentale, est effrayé à l’idée de devenir père une deuxième fois et de devoir se plier à l’impitoyable loi de "l’enfant unique"... Dans un univers déchiré par les inégalités sociales, la réalisatrice sculpte un véritable bijou de tension, d’élégance et de sensibilité. www.premiere.fr