Memories of murder

De Bong Joon-ho
Avec Song Kang-ho, Kim Sang-kyung, Byeon Hie-bong
Grand prix (Cognac 2004)
Corée du Sud - 2003
2h10
policier
VOST
diffusion : 2017
P

En 1986, dans la province de Gyunggi, le corps d'une jeune femme violée puis assassinée est retrouvé dans la campagne. Deux mois plus tard, d'autres crimes similaires ont lieu. Dans un pays qui n'a jamais connu de telles atrocités, la rumeur d'actes commis par un serial killer grandit de jour en jour. Une unité spéciale de la police est ainsi créée dans la région afin de trouver rapidement le coupable. Elle est placée sous les ordres d'un policier local et d'un détective spécialement envoyé de Séoul à sa demande. Devant l'absence de preuves concrètes, les deux hommes sombrent peu à peu dans le doute...

Critiques

  • Il y a suffisamment de matière narrative dans Memories of murder pour alimenter les scénarios d’une dizaine de films. Ne jouons pas plus longtemps la carte du suspense : le second long métrage de Bong Joon-ho est une bombe à retardement qui prend un malin plaisir à malmener les us et coutumes d’un genre balisé. (…) Dans ce grand bain de suspicion où tout le monde est un suspect potentiel, dans cette montée d’adrénaline où les policiers sont triturés par une enquête tumultueuse et des démons intérieurs pesants, Bong Joon-ho met en scène un sublime cauchemar qui sacrifie autant à la gravité dramatique qu’à l’humour le plus surréaliste. www.chaosreigns.fr

  • Sur le papier, rien ne semble différencier Memories of Murder du thriller lambda. Des femmes sont mystérieusement assassinées à la campagne et des flics aux méthodes diamétralement opposées enquêtent sur le terrain au gré des indices relevés. Dès l'ouverture joyeusement bordélique autour d’une scène de crime impossible à faire respecter, on devine toutefois que l’on n’assistera pas à une énième traque de serial-killer, personnages monolithiques et discours binaire à la clé. Inspiré de faits réels qui ont secoué la Corée du Sud dans les années 80, Memories of Murder est avant tout un film d’époque, une comédie noire de pays sous-développé comme le définit lui-même le metteur en scène. www.filmdeculte.com

  • Non seulement Memories of Murder est un excellent film, mais il fait aussi parti de ses œuvres qui accompagnent – voire hantent – le spectateur pendant très longtemps. Pourtant rien ne prédispose Memories of Murder à être aussi viscéral et prenant. C’est tout le génie de Bong Joon-Ho de savoir jongler entre les genres pour mieux associer le spectateur à l’affaire qui préoccupe les policiers. www.lebleudumiroir.fr

Prochaines séances