Utu

Redux

De Geoff Murphy
Avec Anzac Wallace, Merata Mita, Bruno Lawrence
Nouvelle-Zélande - 1984
1h57
drame, historique
VOST
diffusion : 2017
E
P

Nouvelle-Zélande, 1870. Te Wheke, un éclaireur des troupes coloniales anglaises, retrouve sa tribu massacrée par l’armée pour laquelle il travaille. Trahi et fou de douleur, il jure de se venger et d’infliger le même châtiment – utu – aux Pakeha (les néo-Zélandais d’origine européenne).

La projection du lundi 8 mai à 21h sera précédée d'une présentation du film par Thomas Regdosz du conseil de programmation du Dietrich et suivie d'un pot convivial.

Critiques

  • La force du film de Murphy – dont la carrière erratique se perpétuera entre les recoins B d’Hollywood et la direction de secondes équipes du Seigneur des anneaux –, qui a souvent des allures de western crépusculaire, est de ne rien cacher de la monstruosité d’une colonisation. La puissance expressive qui se dégage de chacun de ses plans a quelque chose d’entêtant qui ne nous lâche pas deux heures durant. www.lesinrocks.com

  • Une bonne décennie avant son compatriote Lee Tamahori avec L’Âme des Guerriers, Geoff Murphy réveillait le cinéma de Nouvelle-Zélande à l’aide d’une œuvre coup de poing, cruciale pour la société de l’époque. (...) En 2010, de retour au bercail après quelques jobs comme réalisateur de seconde équipe sur la trilogie du Seigneur des Anneaux et xXx 2 (wesh), il tombe sur une rediffusion d’Utu à la télévision néo-zélandaise et constate 1/ que la copie est quand même dégueulasse, 2/ que bon nombre de références typiquement eighties ont bien vieilli. Epaulé de la commission cinématographique néo-zélandaise, il lance un projet de restauration aux petits oignons, et planche sur un nouveau montage sabrant une dizaine de minutes du cut original. (...) Les spectateurs contemporains, tout impatients et blasés soient-ils, se verront récompensés d’une conclusion toujours aussi pertinente sur les méfaits de la colonisation et la totale absurdité de sa justification politique. www.chaosreigns.fr