Message from the king

De Fabrice Du Welz
Avec Chadwick Boseman, Luke Evans, Teresa Palmer
Grand Prix (Hallucinations collectives, Lyon 2017) / Sélection Festival du film policier de Beaune 2017
Grande-Bretagne, France, Belgique - 2016
1h42
thriller
VOST
diffusion : 2017
S
P

En provenance de Cape Town, Jacob King débarque à Los Angeles à la recherche de sa sœur, avec pour seuls bagages un billet retour pour l’Afrique du Sud sept jours plus tard et 600 dollars. Au bout de 24 heures, il découvre que sa sœur a disparu dans des circonstances étranges…

Critiques

  • Avec Message from the King, le cinéphile qu’est Fabrice du Welz laisse parler son amour pour les néo-polars américains des années 70. (…) Pour cela, le film se pare des oripeaux du western urbain et Los Angeles devient un personnage à part entière. Une sorte de ville cosmopolite et contradictoire, capable d’engloutir les âmes qui viennent s’y perdre, et dont les nombreux visages s’entrechoquent dans un gigantesque brassage schizophrène. Au milieu de ce cadre terriblement iconique et cinématographique, Du Welz plonge sans ménagement un personnage en pleine découverte. (…) Tour à tour déchirant ou en colère, Message from the King est un film organique, pondu avec les tripes, dirigé avec les tripes, interprété avec les tripes aussi, notamment par un excellent Chadwick Boseman qui confirme tout le talent qu’on lui a déjà entrevu. (…) Il s’impose comme un polar haletant et dévastateur, observant un anti-héros abandonner toute morale au contact d’une réalité brutale et sans concessions. mondocine.net

  • Avec son pitch dégraissé jusqu’à l’os, Message from the King se place dans la lignée des revenge movies des années 70, dont il adopte religieusement le programme et les codes. Il faut dire qu’ils vont comme un gant à Du Welz (...). Ainsi, son amour d’une image organique, avec un grain extrêmement présent, des noirs puissants, nous immerge dans un monde de pur cinégénie. On n’avait plus vu les bas-fonds de la Cité des Anges sur pellicule depuis trop longtemps, et le plaisir d’arpenter aux côtés Jacob ses ruelles tantôt baignées d’une chaleur étouffante, tantôt battues par une pluie brûlantes est saisissant. www.ecranlarge.com

Prochaines séances