Lords of Chaos

De Jonas Åkerlund
Avec Avec Rory Culkin, Emory Cohen, Jack Kilmer
Sélection compétition (Festival Hallucinations Collectives - Lyon 2019)
Grande-Bretagne, Suède - 2019
1H57
biopic, drame
VOST
diffusion : 2019
E
P

À la fin des années 80 en Norvège, le jeune musicien Euronymous fonde le groupe Mayhem et devient l’épicentre de la nouvelle scène black metal norvégienne. Sa rencontre avec Varg Vikernes, lui-même fondateur du projet black metal Burzum et en apparence introverti et timide, va précipiter les membres de son cercle dans une surenchère criminelle.

 

COUP DE COEUR DIETRICH !

Projection unique : un film à ne pas rater en salle (car il ne sortira qu’en DVD et VOD). Et pour vous mettre dans l’ambiance on vous offre l’apéro à partir de 20h45.

TARIFS HABITUELS, SAUF ADHÉRENTS ET CARTE CULTURE : 4 €

Critiques

  • Oeuvre metal, mais pas musicale. Åkerlund fait le choix de se concentrer sur ses héros plutôt que leur musique, en s’évertuant à mettre en scène des passionnés tantôt dépressifs, tantôt criminels. […] Plus qu’un simple biopic, Åkerlund parvient à s’approprier les codes du genre pour livrer un témoignage à la fois touchant et glaçant sur l’âge d’or du black metal norvégien. Lords of Chaos est une œuvre brute et brutale, secouant autant qu’elle fait rire. Le réalisateur nous offre une plongée de deux heures au cœur du mouvement, sublimée par une mise en scène minutieusement orchestrée. Récit intime et ultra-violent, ce biopic pour le moins osé réussi tous ses paris, et marque les esprits sans tomber dans le piège du docu-fiction ou du film musical. On aime et on en redemande ! faispasgenre.com

  • En guise d'introduction, une inscription apparaît sur l'écran : "Inspiré de faits et de mensonges". En effet, cela décrit si bien les différents récits que le film propose sur la relation entre les membres du groupe Mayhem, Dead (Jack Kilmer), Euronymous (Rory Culkin) et Varg (Emory Cohen), qu'il ne peut lui-même être qu'une vaste conjecture. Malgré un procès très médiatisé les impliquant, la plus grosse partie de ce qui s'est passé au sein du groupe au début des années 1990 restera à jamais un mystère. […] Le résultat est un récit intrigant, bien joué et d'une facture qui impressionne. cineuropa.org

     

  • "Inspiré de faits et de mensonges", le film de Jonas Åkerlund reconstitue le basculement progressif de rejetons de la classe moyenne dans une spirale criminelle. Satanisme, suicide, églises en feu, meurtres… La dérive sanglante du groupe autour d’Euronymous est spectaculaire, et s’achève de manière dramatique.

    Ancien batteur du groupe de black metal suédois Bathory, Åkerlund sait trouver la juste distance face à ce déferlement de violence. Il parvient même à ce que les protagonistes de ce mauvais rêve toxique conservent une part d’humanité. Difficile de ne pas y voir un écho au massacre d’Utoya, récemment porté à l’écran. gaite-lyrique.net