Give me liberty

De Kirill Mikhanovsky
Avec Chris Galust, Lauren 'Lolo' Spencer, Darya Ekamasova
Sélection Quinzaine des réalisateurs (Cannes 2019) / Sélection Sundance 2019
USA - 2019
1h51
comédie
VOST
diffusion : 2019
S
P

Vic, malchanceux jeune Américain d’origine russe, conduit un minibus pour personnes handicapées à Milwaukee. Alors que des manifestations éclatent dans la ville, il est déjà très en retard et sur le point d’être licencié. A contrecœur, il accepte cependant de conduire son grand-père sénile et ses vieux amis Russes à des funérailles. En chemin, Vic s’arrête dans un quartier afro-américain pour récupérer Tracy, une femme atteinte de la maladie de Lou Gehrig. C’est alors que la journée de Vic devient joyeusement incontrôlable.

Critiques

  • Le nouveau film du réalisateur russe se consomme frénétiquement. Give Me Liberty nous fait découvrir une Amérique invisible : celle des retraités, des handicapés et des délaissés. Plus que montrée, cette frange de la société est la seule qu’il nous est possible de voir dans le film. Pas question, ici, de faire rire par le truchement d’une confrontation entre classes sociales. Les passagers de Vic se rencontrent et interagissent. Créant des situations drôles et parfois suprenantes, Kirill Mikhanovsky arrive, avec tous ces personnages, à créer un joyeux groupe qui donnera au film de claires allures de feel good movie. www.critique-film.fr

  • Sorte de road-trip lancé à toute vitesse, Give Me Liberty emporte son spectateur dans une tornade furieuse qui ne s’arrête jamais. (...) Inspiré par sa propre vie de chauffeur, Kirill Mikhanovsky propose un film certes inégal mais qui brille par son authenticité. Porté par des acteurs attachants, le film offre une fable optimiste sur le vivre ensemble. Give Me Liberty capte le tourbillon de la vie, fait d’accidents, d’imprévus et de rencontres joyeuses qui rendent l’existence un peu plus facile. www.lebleudumiroir.fr

  • On rit beaucoup dans cette camionnette déglinguée. Les personnages sont tous aussi attachants qu’absurdes et nous invite à entrer dans leur microcosme chaleureux et désorganisé. Le jeu de sept familles recomposé du début du film prend une tournure plus politique dans la deuxième partie, qui propose une vision sociale forte et symbolique à travers des scènes qui se teintent alors de noir et de blanc pour laisser la lumière rayer les visages. Emouvant et drôle, Give Me Liberty est une pépite d’humanité qui doit sa beauté autant à son scénario qu’à son casting impressionnant de justesse. maze.fr