Ady Gasy

De Lova Nantenaina
Avec Florentine Razafiharisoa, Rado Harivelo
Madagascar, France - 2014
1h24
documentaire
VOST
diffusion : 2015
E
P

Il y a ceux qui font des chaussures à partir de pneus, ceux qui fabriquent des lampes à partir de boîtes de conserves, ceux qui transforment les os de zébus en savon et en médicaments… Rien ne se perd, tout se transforme. À Madagascar, les gens défient la crise avec inventivité sans jamais rien perdre de leur identité et de leur sens de l’humour. En s’appuyant sur une tradition orale toujours digne, souvent enjouée ou cocasse, parfois désemparée ou révoltée, mais jamais amère. La trame est une sorte de satire douce-amère du système de surproduction et de surconsommation mondial, la forme est un jeu de miroir qui oppose aux discours insistants et bien rodés de certains agents de développement (banque mondiale, FMI) ceux des orateurs malgaches. « La vie sur cette terre est comme une roue de charrette, le haut peut se retrouver en bas, et le bas, en haut. »

Séance animée par le le Collectif Coalition climat 86.

PLEIN TARIF : 5 €
TOUS TARIFS RÉDUITS : 4 €
BOURSE SPECTACLES : 3 €

Critiques

  • À Madagascar, tout se recycle, c'est une question de survie. Et en particulier les vestiges du libéralisme, de la surconsommation mondiale. C'est l'« ady gasy », ou la débrouille à la malgache. Ce documentaire détaille l'énergie et l'ingéniosité d'un peuple qui manque de tout. En s'appuyant sur le kabary, l'art oratoire traditionnel de son pays, le réalisateur Lova Nantenaina construit un hommage vibrant à ses compatriotes — il recycle lui-même la parole des témoins, palabres, proverbes et professions de foi. Peu à peu, son film devient un manifeste de résistance et de solidarité. www.telerama.fr