Le château de verre

De Destin Daniel Cretton
Avec Brie Larson, Woody Harrelson, Naomi Watts
USA - 2017
2h08
biopic
VOST
diffusion : 2017
P

Élevée par des parents hors normes qui sillonnaient le pays avec leurs enfants non scolarisés pour fuir les créanciers, Jeannette Walls, aujourd’hui chroniqueuse mondaine, se souvient de son enfance : sa famille dysfonctionnelle, l’imagination de ses parents qui ont fait croire à leurs enfants que la vie est pleine de rêve malgré la pauvreté dans laquelle ils ont dû grandir.

Critiques

  • On retrouve beaucoup de Captain Fantastic dans Le Château de Verre, mais pour autant, le film de Destin Daniel Creston réussit à s’éloigner de son lointain cousin par sa tonalité bien plus sombre. (...) Si Captain Fantastic avait su intelligemment poser quelques questions très sérieuses nichées dans l’ossature de sa tonalité drolatique, Le Château de Verre n’hésite pas à les attaquer de front, s’appuyant sur le recul de la romancière Jeannette Walls, qui a depuis digéré ce passé à la fois magique, torturé et embarrassant, et qui a tenté d’en dresser un bilan sur papier. Très respectueux de ce matériau romanesque à la fois magnifique, inquiétant et émouvant, le long-métrage qui en a été tiré par le réalisateur de States of Grace (...) est souvent drôle, notamment grâce à la folie débridée de ce patriarche familial jusqu’au-boutiste qui aura guidé sa famille avec une rationalité barrée tour à tour délicieuse ou effrayante (fascinant paternel à double visage incarné par un grand Woody Harrelson). mondocine.net

  • Woody Harrelson avait déjà prouvé par le passé sa capacité à cacher derrière une façade de bonhomie, une violence explosive (True Detective, Tueurs nés). Il réitère cette performance ici avec réussite. La caméra de Destin Daniel Cretton parvient à dépeindre la famille comme lieu de conflits, de création, de rêves et de cauchemars. La définition de la liberté qui se dessinait (...) au début gagne en gravité tout au long du film. www.cinechronicle.com